Le vélo

La première chose à faire quand on parle de voyage à vélo, c’est bien entendu de bien choisir sa monture !

N’étant pas un grand cycliste, j’ai dû découvrir le monde du cyclisme et plus particulièrement du voyage à vélo. Pour ce faire, j’ai parcouru de nombreux sites spécialisés et forums de cyclo-voyageurs, ce qui m’a permis de comprendre quel type de vélo s’accorderait à mon aventure.

Cycles Sport Urbain , l’enseigne que j’ai choisi pour assembler le vélo, m’a notamment partagé son expérience afin de trouver un vélo adapté. L’idée est de monter complétement le vélo en sélectionnant chaques pièces séparement.

Le cadre

Le cadre du vélo est un cadre orienté VTT, en acier de la marque « Bombtrack Beyond Plus« . J’ai choisi un cadre en acier pour sa solidité et facilité à resouder en cas de casse. Ce vélo est donc adapté à l’environnement en Amérique du Sud et permet de rouler dans toutes les conditions et sur tous types de surfaces.

Les roues

C’est un élément essentiel du vélo car elles doivent résister aux contraintes de poids et s’adapter à toutes sortes de routes. Pour ce faire, j’ai choisi des jantes « Ryde Andra 40 » réputée pour sa robustesse. La dimension des roues est de 27.5, un standard universel, monté sur des pneus « Schwalbe Marathon Mondial » dit increvable. Petite particularité, j’ai choisi d’assembler 36 rayons sur les roues afin de les renforcer au maximum.

La transmission

Shimano deore XT M8000-3×11, la transmission idéale pour ce type de voyage et permettra,malgré la contrainte du poids,d’avancer en toute tranquillité. Il existe également le célèbre moyeu « Rohloff » que je n’ai pas choisi à cause de son prix.

Les freins

Des freins à disque classique me paraisse être la meilleure option, pour ce faire j’ai choisi les « BBB Avid ».

La selle

Je vais passer des journées assis sur ma selle alors il est également important d’avoir une selle adaptée. A ce sujet, les voyageurs sont unanimes, la selle brooks en cuir « b17 » est la référence en la matière. Il est important de l’a « rôder » en parcourant plusieurs centaines de kilomètres afin qu’elle s’adapte à notre morphologie.

La bagagerie

Pour le porte bagage arrière, j’ai choisi la marque allemande « tubus » avec les sacoches « ortlieb back-roller« , des sacoches solides et imperméables.

Sur la fourche avant, j’ai préféré installer les « salsa anything cage » plutôt que des sacoches afin de limiter le poids. Enfin, sur le guidon, j’ai fixé le « salsa anything cradle handlebar« .

La boîte à outils

La pièce maitresse dans un voyage à vélo, c’est bien entendu le vélo et il faut donc apprendre à comment bien l’entretenir. Pour ce faire, j’ai suivis quelques cours de mécanique et constitué une boîte à outils.

  • Demonte pneu x 3 Schwalbe
  • Derive chaîne
  • Lubrifiant
  • WD 40
  • Duct Tape
  • Graisse
  • Colson
  • Chambre à air de rechange Schwalbe
  • Rustine
  • Pneu Schwale Marathon Mondial
  • Mayon rapide chaîne
  • Rayons
  • Outil Multifonctions
  • Leatherman
  • Cles à rayon
  • Câbles frein et transmission
  • Pâte de dérailleur
  • Pince Wolftooth Master Link
  • Visserie
  • Clé à rayon – Démonte cassette Unior 1669/4
  • Plaquette de frein BBB Avid
  • Pompe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s