ExploreforHuntington

Nouvelle-Zélande

NZ Flag

  • Capitale : Wellington
  • Devise nationale : « God Defend New Zealand »
  • Population : 4 926 551 habitants (classé 120 ième)
  • Superficie : 268 680 km²
  • Devise : Dollar Néo-Zélandais (NZD)
  • Langues : Anglais, Maori
  • Activités économique : secteur tertiaire (68,8% du PIB), agriculture, tourisme, horticulture, pêche, industrie forestière, viandes, bois, fruits, produits laitiers

   La Nouvelle-Zélande, en anglais New Zealand, en māori Aotearoa, est un pays d’Océanie, au sud-ouest de l’océan Pacifique, constitué de deux îles principales (l’île du Nord et l’île du Sud), et de nombreuses îles beaucoup plus petites, notamment l’île Stewart/Rakiura et les îles Chatham.

 HISTOIRE

   L’histoire de ce pays est l’une des plus courtes du monde, car il s’agit d’un des derniers territoires découverts par l’Homme : en effet les Maori y sont arrivés entre 1050 et 1300, tandis que les Européens y débarquèrent en 1642.

   De 1788 à 1840, les îles de Nouvelle-Zélande font officiellement partie de la Nouvelle-Galles-du-Sud, le territoire devient par la suite une colonie britannique à part entière le 6 février 1840 (jour de la fête nationale néo-zélandaise) avec la signature du traité de Waitangi. Ce traité est écrit rapidement et dans la confusion, on se dispute encore sur la traduction du document en maori.

   La Nouvelle-Zélande devient indépendante le

   Les premiers explorateurs européens qu’on sait avoir abordé la terre néo-zélandaise sont les néerlandais Abel Tasman, qui arrive de Batavia en 1642.

   Plusieurs d’entre eux sont tués par des Māoris le 19 décembre de la même année, dans ce qui est aujourd’hui Golden Bay, que Tasman nomme Moordenaers Bay (« Baie des Assassins ».

   Aucun autre Européen ne visite la Nouvelle-Zélande jusqu’au voyage de 1768-1771 du capitaine James Cook à bord de l’Endeavour. Envoyé par le gouvernement britannique, il arrive en 1769 et cartographie presque toute la côte en prenant soin de décrire en détail les terres qu’il explore, que ce soit en Australie ou en Nouvelle-Zélande, pour une éventuelle colonisation.

    La Nouvelle-Zélande est l’un des territoires les plus tardivement peuplés : les premiers colons sont des Polynésiens de l’est (îles de la Société, îles Cook, les îles australes de Polynésie française) qui arrivent probablement entre 1200 et 1300 après J.-C., naviguant dans des waka avec l’aide des systèmes météorologiques subtropicaux ou des oiseaux migrateurs ou des baleines et établissent la culture indigène maori.

   J’ai voyagé en Nouvelle-Zélande du 20 novembre 2018 jusqu’au 19 décembre. Afin de profiter un maximum de ce pays, j’ai loué un van afin d’être totalement libre et autonome. J’ai donc passé 3 semaines sur l’île du sud et une semaine sur l’ïle du nord et en tout parcouru presque 5000km.

J 1  : 

   Arrivé à Auckland après 13h de vol depuis Buenos Aires, je ressens déjà le décalage horaire.  Ce dernier est tellement important que je suis parti le dimanche soir de l’Argentine et arrive en Nouvelle-Zélande le mardi matin. Je ne m’arrête pas à Auckland car j’ai un vol direct pour Christchurch sur l’ïle sud où mon van m’attend. Après 1h30, me voici enfin arrivé à Christchurch. Accueilli par la pluie, je vais récupérer mon van. Une fois mon van en main, je me dirige vers le centre ville afin de visiter les alentours. Cette ville a connu un violent séisme en 2011 et est encore en reconstruction. Et là c’est les ennuis commencent…Alors que je roule tranquillement et découvre les joies de la conduite à droite, je percute un poteau dans un virage… L’aile avant gauche est légèrement enfoncée, ça commence bien.  Le soir j’ai réservé un emplacement de parking pour mon van sur le parking d’une maison afin d’avoir accès à la salle de bain, cuisine etc… Et je fais la rencontre d’autre français qui voyagent également ici. Et voilà ma première nuit dans mon campervan, de retour dans la vie de nomade comme j’ai vécu en Alaska, j’adore ça !

J 2  : 

Aujourd’hui, l’objectif est de prendre la route mais d’abord je dois faire des courses et aménager le van.  Le matin j’ai fait un petit footing dans le parc « North Hagley » qui est vraiment sympa. Me voilà prêt pour l’aventure ! Je prends la route direction le mont cook et me dirige  vers « Mount Somers ». Les premiers paysages montagneux apparaissent après d’innombrables parcelles agricoles et moutons. Je suis un panneau « Lake ClearWater » en me disant que ça serait sympa de passer la soirée en bordure d’un lac.  Soudainement, me voilà dans un endroit vraiment beau avec pleins de plantes jaunes, des cascades et le Mont Somers en arrière plan. Et là je vois un panneau « Woolshed Creek », je suis donc ce panneau avec pour espoir de pouvoir passer la soirée dans les environs. Et c’est gagné, je trouve un endroit en plein milieu de la vallée en bordure d’une jolie rivière et entouré d’un magnifique paysage, tant pis pour le lac. Je fais la rencontre également des « Sandflies » qui me suivront partout dans le pays et qui laissent de belles marques sur la peau.

J 3 : 

   Je reprends la route direction le Mont Cook à environ 3h de route. Il pleut beaucoup ce matin mais finalement ça cesse en début d’après midi. Je passe par le lac Pukaki et Tekapo qui sont vraiment magnifiques. Le lac Pukaki me rappelle beaucoup le lac « Nordenskjöld à Torres del Paine. La dernière portion de route qui mène au Mont Cook est vraiment impressionnante, c’est splendide. Je fais ma première randonnée « Hooker Valley Track », 10 km allez retour et assez plat. Le paysage est vraiment impressionnant, on peut voir le fameux glacier Mueller. A la fin, on arrive au Hooker Lake qui offre un excellent point de vue sur le Mont Cook en personne. Ensuite je me dirige vers un autre sentier pour rejoindre le lac Tasman d’où on peut voir un glacier et quelques icebergs dans le lac. Je passe la nuit dans la vallée, le ciel est magique !

J 4 : 

   Je retourne à Hooker Valley Track pour refaire le sentier mais cette fois ci en courant. De bon matin, la vue est bien dégagée sur le Mont Cook. Ensuite je retourne du côté du lac Tekapo afin de profiter des hotsprings. Différents bassins à différentes températures, relaxation garantie !  Puis je reprends la route pour rejoindre la ville de Oamaru en bordure de mer. En chemin, je m’arrête à Elephant Rock où l’on peut observer d’énormes rochers à la forme très particulière. D’ailleurs certaines scènes du « Monde de Narnia » ont été tournés içi. J’arrive à Oamaru en fin de journée et vais passer la nuit en face de la mer.

J 5 : 

   Direction Dunedin un peu plus au sud et toujours en bordure de mer. Le matin je fais une escale sur une plage de Oamaru afin de voir des pingouins à têtes jaune. Malheureusement on peut les voir uniquement à la tombée de la nuit. Cette plage est vraiment magnifique. Ensuite direction Dunedin où je passe l’après midi, cette ville a beaucoup de charme.  A Dunedin il est possible de voir la rue la plus pentue au monde, Baldwin street.

J 6 : 

   Hier soir je me suis dirigé vers la péninsule d’Otago afin d’y passer la nuit. De nuit avec la pluie et le brouillard, je n’ai pas pu voir grand chose. Levé aux aurores, je me prépare pour ma journée dans la péninsule. Il pleut beaucoup et il fait froid avec du vent mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter. Quand soudain, quelque chose va changer tous mes plans. J’appuie sur le bouton pour baisser la fenêtre par inadvertance et je n’arrive plus à fermer la fenêtre. J’essaie par tous les moyens, en vain… Voilà que je prends l’eau et en plus c’est dimanche, impossible de trouver un garage ouvert. Je me rends à la station service la plus proche dans le village de Portobello mais c’est fermé. Je demande alors à quelqu’un si il peut m’aider. Ce dernier me propose de le suivre chez lui afin de placer quelque chose sur la fenêtre en attendant le lendemain. Une fois chez lui, son fils nous rejoint et par chance, il s’y connaît en mécanique. C’est alors qu’on cherche le problème pendant 2h sous la pluie mais impossible de trouver la panne. Il me propose alors de garer mon van chez sa belle famille et de loger ici pour la journée et nuit. Evidemment j’accepte l’invitation avec grand plaisir et m’étonne de sa gentillesse. Me voilà alors chez sa belle famille qui m’accueille comme un prince et m’offre le repas. Ils appellent également l’agence de mon véhicule et par téléphone trouvent la solution à mes soucis. Il y a deux batteries dans le campervan et l’une d’entre elle est apparemment à plat. On l’a recharge donc via la première batterie et miracle, ça marche ! Alors que je m’apprête à partir, ils me proposent de me faire visiter le coin et passer la journée avec eux. Vraiment adorable ! J’ai donc passé la journée avec eux et c’était une expérience fabuleuse.

J 7 : 

   La météo est toujours mauvaise donc pas évident de profiter de la péninsule. Je fais un footing le long de la côte et vais à la piscine de Dunedin pour accéder aux douches et j’en profite pour nager. Après quelques courses et un plein d’essence, me revoilà sur la route. Cette fois, direction la région des Catlins encore plus au sud. Je m’arrête à Jack Bay qui est une jolie plage et après je vais voir les Purakaunui Falls, des jolies cascades au beau milieu d’une magnifique forêt. La nature est vraiment impressionnante ici ! Le soir, je vais profiter du couché de soleil au « Florence Hill Lookout », c’est très beau !  Je commence à me rendre compte de la diversité de ce pays. Dans la péninsule d’Otago, je m’imaginais en Irlande ou Ecosse ensuite les forêts des Catlins m’ont fait penser au Canada, les lacs et montagnes du Mont Cook me rappelle la Patagonie et maintenant ce couché de soleil sur une plage de sable blanc, impressionnant ! Pour la petite histoire, j’ai encore eu un souci avec mon van aujourd’hui (et oui 440 000km, il n’est pas tout jeune). Alors que je roulais tranquillement sur une route de gravier, la roue de secours s’est détachée. Me voilà allongé en dessous du véhicule en essayant de la fixer et en 2 min, une personne s’arrête et me propose de l’aide. C’est vraiment touchant la bienveillance des gens ici et ça me fait beaucoup penser au Canada. Bravo les kiwis, vous m’impressionnez !

J 8 : 

   Je me réveille avec une vue sur la plage de Tautuku, l’endroit rêvé pour prendre le petit dejeuner !  Ensuite je vais me balader sur la plage et profite de l’air frais du matin. Je reprends la route sur la Southern Scenic Route qui est considérée comme l’une des plus belles routes au monde, rien que ça… Premier arrêt au Wilkie Lake, un lac non loin de la plage. Puis je vais voir la cascade « McLean Falls » en pleine fôret. Je vais jusque « Curio Bay afin de profiter du panorama sur la mer. Et toujours sur la même route je vais jusque « Waipapa Point » où on peut voir de belles plages, des lions de mer et le phare qui domine la baie. Les plages ici sont vraiment gigantesques… D’énorme banc de sable blanc avec la mer bleue turquoise, c’est très beau. Puis je vais en direction de Te Anau situé dans le Fiordland National Park et je m’arrête à deux derniers points de vue sur la mer avant de rejoindre la montagne, Colac Bay et McCrakens Lookout. J’arrive en fin de journée au lac Manapouri et fini par Te Anau.

J 9 : 

   Je passe la journée à Te Anau, j’aime beaucoup cet endroit, ça me rappelle le Canada. En plus la météo est idéale. Le matin, je fais un footing le long du lac jusqu’au « Lake to Lake Trail » qui relie le lac de Te Anau et Manapouri. Et l’après midi, je visite la ville et me repose le long du lac. Le soir, je prends la highway 94 en direction de Milford Sound et passe la nuit sur un campsite.

J 10 :

 Aujourd’hui je me réveille tout doucement et au moment de partir, je m’aperçois que la batterie de ma voiture est vide, j’ai oublié d’éteindre les phares cette nuit… Heureusement, j’ai pu compter sur l’aide d’une famille de Nouvelle Calédonie afin de recharger ma batterie. Je reprends la highway 94 et me dirige vers le point de départ d’une randonnée. Sur la route, il y a différents points d’intérêts notamment le lake Gunn et Mirror lake. Puis je vais faire la randonnée « Routeburn Track Key Summit », 13km allez retour avec 600m de dénivelé. C’est une très belle randonnée offrant de jolis panoramas. Après ça je me dirige jusque Milford Sound. Sur la route, les paysages sont vraiment impressionnants. Puis je découvre enfin le fiord de Milford Sound. Un fiord c’est une vallée façonnée par un glacier qui a glissé jusqu’à la mer et qui a été envahi par la mer une fois le glacier fondu. Et enfin je reprends la route pour rejoindre la ville de Queenstown.

J 11 : 

   Réveil à Queenstown, je peux enfin admirer les environs, étant arrivé de nuit la veille. Et c’est vraiment beau ! Cette petite ville est entourée de montagnes, lacs, rivières, cascades, les paysages sont merveilleux. Matinée sport, footing et piscine et ensuite je visite le centre ville. Il pleut aujourd’hui donc j’en profite pour me reposer.

J 12 : 

   Je retourne dans le centre ville de Queenstown pour visiter. J’adore cette ville, c’est vraiment calme et apaisant. Et les alentours sont vraiment magnifiques !  Je crois que c’est ma ville préférée de Nouvelle Zélande pour l’instant. A Queenstown, il est recommandé de se rendre à « The remarkable Sweet Shop » un magasin de bonbons et de goûter un cookie à « Cookie Time » qui est un bar à cookie. J’ai bien aimé me promené dans le parc aussi. Cette ville est très riche et on peut observer de nombreux touristes asiatiques. A Queenstown, les activités ne manquent pas, speedboat, rafting, kayak, randonnées, saut en parachute ou même à l’élastique. D’ailleurs c’est de cette ville que fut créé le saut à l’élastique. Je vais jusque « The remarkables ski field » qui offre un joli point de vue sur Queenstown et ses environs. Puis je vais jusque « Moke Lake » qui est à seulement 15km du centre ville, un endroit complétement isolé et calme avec un joli lac. Je suis vraiment sous le charme de Queenstown et sa région.

J 13 :

 Direction Wanaka pour aller faire une randonnée « Roy’s Peak Track ». Une très belle randonnée de 15km et 1300m de dénivelé. J’ai adoré les paysages ! Tout le long de la randonnée, on a eu vue sur le lac, la ville de Wanaka, les montagnes et on croise pleins de moutons. La météo était parfaite, encore une très belle journée !

J 14 :

 Matinée footing le long du lac de Wanaka, qu’est ce que c’est beau ! Ensuite je vais à la piscine, mon rituel ici en Nouvelle-Zélande. Et je repars, direction cette fois Fox Glacier. En chemin, je m’arrête aux blue pools, fantail falls et thunder creek falls.

J 15 :

   Visite de Fox Glacier où je peux profiter du glacier et je reprends la route direction Frantz Joseph Glacier.  Il pleut énormément aujourd’hui.

J 16 :

   Je vais faire la randonnée « Robert’s Point Track » de 12km et 700m de dénivelé. J’ai bien aimé cette randonnée, les énormes ponts suspendus et la végétation sont vraiment top et à la fin on a une belle vue sur le glacier.

J 17 :

   Direction Westport, une ville sur la côte ouest réputée pour ses spots de surf.  Sur le chemin, je m’arrête à différents points où l’on peut observer de très belles plages. Je passe la nuit au lighthouse et j’hallucine sur la beauté du ciel la nuit, les étoiles scintillent tellement fort, très beau spectacle !

J 18 :

   Je me dirige vers le village de Takaka dans la région de la Golden Bay.  J’arrive le soir et assiste à mon premier couché de soleil dans la région où le ciel devient rose.

J 19 : 

   Takaka est un petit village célèbre pour sa communauté hippie. Le matin, j’assiste au marché local et je fais la rencontre de nombreux locaux. Certains d’entre eux vivent en bordure d’un rivière dans une forêt. Ils me font visiter les lieux et je découvre la simplicité de leurs vies, une expérience très intéressante. En fin de journée, je me dirige vers Wharariki beach qu’on m’a vivement recommandé. J’assiste au couché de soleil sur cette plage, l’endroit est tout simplement magique.

J 20 :

   Je me rends à Te Waikoropupu springs où l’on peut observer des points d’eau où l’eau est très limpide et d’une magnifique couleur. L’eau ressemble beaucoup à certains cénotés que j’ai vu au Mexique.  Puis je vais me reposer sur la plage de Tata beach et le soir j’assiste au couché de soleil sur Pohara beach.

J 21 :

   Direction Abel Tasman National Park, un magnifique parc en bordure de l’océan qui possède l’une des « Great Walks » de Nouvelle-Zélande. Les « GreatWalks » ce sont des treks où l’on peut randonner sur plusieurs jours et on peut dormir dans des refuges, il en existe  10 au total. Je fais donc une partie de la great walk du parc (21km) et je ne peux pas faire plus car c’est marée haute et il m’est impossible de traverser les baies. Les paysages sont sublimes dans le parc ! Puis je prends la route direction « Picton » où je prendrai le ferry demain pour rejoindre l’île nord.

J 22 :

   Je prends le ferry avec mon campervan et me dirige vers la capitale de la Nouvelle-Zélande, Wellington. Une petite traversée de 3h environ. Première impression de Wellington très positive, j’aime beaucoup ! Et l’architecture de certaines maisons me fait penser à San Francisco. Je vais jusqu’au mont victoria pour profiter de la vue sur la ville.

J 23 :

   Visite de la ville de Wellington et je me rends au musée « Te Papa Tongarewa », un musée qui raconte l’histoire de la Nouvelle-Zélande. Une partie est consacrée à la première guerre mondiale où on apprend que la Nouvelle-Zélande et l’Australie ont aidés la France pendant la première guerre mondiale. Ils se sont d’ailleurs fait bloqués par les Turques au Canal de Suez. Ensuite je visite la partie sur l’histoire du peuple Maori et sur la faune et flore du pays. Et on apprend par exemple que les européens qui ont colonisés ce pays, ont imposés leurs moeurs, culture et ont complétement changés l’environnement. Une visite très intéressante et le musée est magnifique. Le soir, je prends la route direction le parc national de Tongariro et m’arrête en chemin afin de passer la nuit.

J 24 :

   Pour ce 24ième jour ici je vais faire une randonnée très réputée, Alpine Crossing Tongariro National Park. 20km allez retour et 900m de dénivelé. On parcourt un volcan, le mont Ngauruhoe et on peut aller dans certains cratères. J’ai déjà fait pas mal de volcans, à Hawaï, au Guatemala ou encore en Bolivie mais j’ai jamais été autant en contact avec celui ci. Là c’est vraiment une expérience hors du commun !  On peut s’approcher au plus près des orifices qui dégagent de la fumée, on sent l’odeur du soufre et l’humidité et on ressent la chaleur extrême sur les rochers. Les paysages sont merveilleux ! Cette randonnée est vraiment magnifique, je me suis régalé !

J 25 :

   Visite des « Glowworm Caves » à Waitomo. Ce sont des grottes où l’on peut voir des milliers de verts luisants accrochés sur les parois rocheuses. C’est vraiment une expérience fabuleuse, je n’ai jamais vu ça auparavant. Les photos sont interdites sur le lieu mais j’ai de belles images en tête. Il s’agit en fait des larves d’une petite mouche appartenant à la famille des sciarides. Lesquelles forment de redoutables prédatrices. Ces larves, une fois sorties des oeufs pondus (par les moucherons) sur la voûte des grottes, tissent des hamacs en soie à partir desquels elles déroulent jusqu’à 70 filaments extrêmement solides et enrobés d’un mucus collant. Ces fils de soie, qui pendent au plafond comme des rideaux de perles, sont en réalité des pièges : pour appâter des insectes, les larves produisent au niveau de leur extrémité arrière une réaction chimique  qui émet une lumière bleutée. Voilà pour l’explication scientifique. Ci dessous des photos que j’ai pris sur google image :

J 26 :

   Direction Rotorua pour observer les phénomènes géothermiques de cette région. Je vais visiter le parc de « Wai-o-Tapu Thermal Park ». C’est vraiment impressionnant comme endroit !  Les couleurs de l’eau proviennent des minéraux volcaniques. Partout on sent le soufre et la chaleur. D’après les panneaux, l’eau est à 100 degré à la surface. Quel spectacle ! D’ailleurs dans la région de Rotorua, ça sent le souffre partout et on peut voir de la fumée sortir de nulle part. Ils existent également un tas de « hotpool » naturels où l’on peut profiter des bienfaits de l’eau volcanique.

J 27 :

   Matinée dans les hotpools allant de 36 à 42 degrée avec vue sur le lac et me voilà reposé. L’après midi je vais visiter le très célèbre village de « Hobbiton » où vivent les hobbits dans le seigneur des anneaux.

Quelques informations sur ce site :

  • Le réalisateur Sir Peter Jackson aurait repéré la ferme d’un fermier lors d’un repérage aérien en hélicoptère. Il aurait proposé au fermier de louer son terrain pour construire Comté. Le village est construit puis démonté une première fois en 1998 pour le tournage de la trilogie du seigneur des anneaux. Quand Peter Jackson revient quelques années plus tard pour tourner « Le hobbit », le fermer demande ce coup ci à ce que les maisons soient construites en dur et non pas en polystyrène afin de conserver le village en l’état après le tournage.
  • L’armée néo-zélandaise a donné un coup de pouce en construisant des routes et en effectuant des terrassements pour faire naître le Comté
  • Une scène du crépuscule a été tournée au lever du soleil avant d’être montée à l’envers (on voit d’ailleurs un oiseau volé à reculons)
  • Un gâteau en polystyrène brûle derrière Bilbon au moment où il fait son discours d’anniversaire
  • La majorité des 44 maisons de Comté ont été construites deux fois. Une fois en petit format pour que les acteurs jouât des humains paraissent plus grand. Et une fois en grand pour que les acteurs jouant les hobbits soient de la même taille que leurs maisons.

J 28, 29 et 30 :

   Je passe les derniers jours de mon voyage en Nouvelle-Zélande dans la ville de Hamilton située à 2H de Auckland. Ca fait du bien de se « poser » un peu, au programme sport, visite de la ville et des alentours et repos.

   Mon voyage en Nouvelle-Zélande se termine ici et je suis ravi de ce que je viens de vivre. J’ai vraiment adoré la Nouvelle-Zélande, c’est un véritable coup de coeur ! Les gens sont très accueillants, bienveillants et très « cool ». Ca me rappelle beaucoup la culture canadienne. C’est un pays très « safe », il y a très peu de criminalité et on se sent en confiance absolument partout et à n’importe quelle heure. Et le top du top pour un amoureux de nature comme moi c’est clairement l’environnement qu’offre ce pays, c’est vraiment magique ! Les montagnes, les glaciers, les forêts, les cascades, les rivières, les volcans mais aussi les plages de sable blanc, vraiment ce pays est absolument incroyable par sa diversité !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s